Comment faire l’amour ? Vidéos explicative

comment bien faire lamour explication en videoSatisfaire sexuellement son partenaire est un enjeu fondamental dans une vie de couple, que ce soit pour  l’homme ou pour la femme. En effet, faire l’amour permet non seulement d’attiser le désir et l’attirance qui existent déjà  dans un couple mais cela est également bénéfique à la santé de chacun. Il s’agit d’exprimer à la personne que l’on aime son amour, son désir. Mais comment alors bien faire l’amour à une femme et obtenir son ultime plaisir ? Voici un article qui vous l’explique avec des vidéos

Mieux faire l’amour à une femme

Donner du plaisir à une femme n’est pas aussi simple que cela n’y paraît. Il faut avoir un minimum de tact. L’acte sexuel ne s’accomplit pas de suite. Des préliminaires sont indispensables à l’atteinte du plaisir maximal. A côté de cela, certaines femmes veulent voir de l’investissement de la part de leur compagnon. Elles ont besoin que leurs partenaires fassent monter la température, que le cadre, le décor et le lieu soient parfaits, qu’ils créent une bonne ambiance, qu’ils fassent en sorte de créer une rencontre coquine.

Si vous n’avez pas beaucoup de temps, nous vous conseillons cette vidéo très synthétique sur comment bien faire l’amour.

Continuons, certaines femmes veulent la perfection et pensent à des lieux romantiques tels que Paris. Mais que ce soit Paris ou autres, le plus important est qu’elle se sente en totale confiance. Généralement, il est dit que, contrairement aux hommes qui ont besoin de coucher pour aimer et s’attacher, la femme, elle, elle a avant tout besoin d’être séduite avant de coucher. Il est important de la stimuler émotionnellement avant de réussir à la baiser. Dans ce cas, le kamasutra est primordial car elle aide à la préparation de l’acte sexuel proprement dit.

Le déroulement de l’acte sexuel-vidéo à l’appui

Commencez par consulter cette vidéo où un sexologue explique comment faire de bon préliminaires. 

Les préliminaires

1 – Le point G

Le point G ou point Grafenberg identifié par le gynécologue en 1950 serait la zone la plus sensible dans le vagin de la femme et aurait le pouvoir de déclencher le plaisir ultime. Il importe donc, au moment où vous faites l’amour à votre partenaire de trouver cette zone sensible si réellement, vous désirez l’exalter au plus haut point. La stimulation de ce point G se fait de diverses manières. Il peut être stimulé avec les doigts certes mais la pénétration du pénis permet aussi une meilleure érection. Il suffit de trouver les bonnes positions. On s’accorde à dire que la levrette et la cuiller sont les meilleures positions pour bien attiser le point G. Il est important de remarquer qu’une femme peut très bien jouir sans savoir où se situe réellement son point G.

2 – Les préliminaires proprement dites

Il est faux de penser que l’acte sexuel ne commence que lorsqu’il y a pénétration du pénis de l’homme dans le vagin de la femme. Au contraire, l’acte sexuel commence dès les préliminaires. Ces dernières font partie intégrantes des rapports sexuels et ne peuvent être négligées pour quelque raison que ce soit. Elles sont sources de douceur et d’excitation mais surtout elles développent la confiance et l’intimité dans le couple. Des baisers, des caresses, des mots doux et tendres…, tout ceci importe beaucoup. Le cunnilingus est l’un des inévitables des préliminaires. Du côté de la femme, on parle davantage de fellation. En faisant le cunnilingus, la femme s’abandonne totalement à l’homme. Le mieux serait de débuter par des baisers et des caresses avant d’entamer l’acte proprement dit. Diverses positions sont possibles : la position classique, la position audacieuse pour pimenter un peu le jeu, la courtisane ou la femme est maîtresse et dicte le rythme et contrôle ses sensations et enfin la dominatrice.

3 – Les meilleures positions pour faire l’amour à une femme

Il existe de multiples positions pour bien faire l’amour à une femme et obtenir le bien-être et l’assouvissement total qu’elle attend.  Cependant, trois sont meilleures et méritent qu’on s’y attarde plus. 

  • La position d’Andromaque

    Cette position a des avantages mais des inconvénients. Elle est avantageuse dans le sens ou la femme se trouve à la califourchon sur l’homme. Cela lui permet donc de contrôler le rythme et la profondeur de la pénétration. Par contre, il y a risque car cette position serait à l’origine des fêlures du pénis appelé aussi ruptures de « l’albuginée ». Mais un tel accident ne survient pas tous les jours et se rencontre surtout chez les hommes d’un certain âge.
  • La position le missionnaire

    Il est dit que la position du missionnaire est la meilleure position et donne facilement plaisir à votre partenaire. La femme n’a pas à s’inquiéter du rythme ou de la maîtrise des mouvements. C’est l’homme qui en est en charge ici. Du coup, la femme peut totalement se concentrer sur son plaisir. Le plaisir s’additionne également du fait que l’homme peut arriver au clitoris sans difficulté. Le point G serait également facile à trouver sans que l’homme ne se fatigue pas. Et enfin, le missionnaire est véritablement la position la plus intime. On ne dira pas qu’il s’agit d’un plan cul ou qu’il s’agisse uniquement d’une rencontre sexe car les deux amoureux se regardent droit dans les yeux et s’embrassent fougueusement en faisant l’amour.
  • La levrette

    Si la levrette est la position préférée de la  gent masculine, elle est plutôt redoutée chez la femme. Celle-ci se pratique à quatre pattes. L’homme se tient derrière la femme qui est en équilibre sur ses mains ou sur ses avants bras. Cette position donne plus de jouissance à l’homme du fait qu’il y a une pénétration profonde de sa bite dans la chatte de la femme. De plus, il domine l’acte sexuel car il est celui qui choisit la vitesse, l’intensité et la variation de ses mouvements. Du côté de la femme, elle  décuple son plaisir car l’homme à plus de possibilités de caresser son corps en entier mais surtout son clitoris. La suite est souvent la sodomie, mais ce n’est jamais évident que votre partenaire accepte. Pour convaincre votre copine de lui faire une sodomie, rendez sur cet article.

  • Video un top 5 des positions du kamasutra vue par une youtubeuse et sa communauté

Les différentes sortes d’orgasmes féminins

Pour faire jouir une femme, il faut avant tout avoir en mains tous les secrets de l’orgasme féminin. Chez une femme, il y a deux sortes d’orgasme : l’orgasme clitoridien et l’orgasme vaginal.

1 – L’orgasme clitoridien

L’orgasme clitoridien est déclenché par la stimulation d’une zone sensible chez la femme à savoir le clitoris qui, désormais, ne se limite plus au petit bouton qui apparaît à l’extérieur. Il est assez facile à obtenir car à elle seule, la femme peut l’amorcer en se faisant des caresses. En réalité, réussir à avoir un orgasme clitoridien relève de la femme elle-même. « Tout est dans la tête ». Elle est la seule qui puisse stimuler, contrôler ses envies. C’est son cerveau qui régule ses pulsions.

2 – L’orgasme vaginal

L’orgasme vaginal quant à lui, est obtenu à l’aide de la pénétration du pénis de l’homme dans la chatte de la femme. Cet orgasme vaginal suscite un débat entre psychologues et sexologues. En effet,  selon certains, il est indispensable que la femme ait une totale confiance en son partenaire. Celui-ci doit trouver la bonne manière d’exalter sa conjointe. Pour d’autres, par contre, il n’est pas question d’instaurer une quelconque confiance car la femme aurait besoin de sexe tout autant que l’homme. Qu’elle soit célibataire ou bien en couple, une femme aura toujours du mal à avouer que la bite d’un homme lui est nécessaire.

Explication sur la réelle différence entre orgasme vaginal et clitoridien